FERTILITÉ
La FIV et autres traitements de fertilité

FIV et autres traitements de fertilité

famille-au-complet-et-heureuse

Avoir un bébé est l'un des moments les plus excitants dans la vie d'un couple, mais pour les couples qui font face à l'infertilité, concevoir un bébé peut être tentant.

La procréation est l'un des besoins humains les plus insatiables. Cette forte envie naturelle exerce une énorme pression sur les couples incapables d'avoir un bébé, et la pression devient de plus en plus aiguë à mesure que les couples grandissent.

S'il n'est pas correctement géré, le stress physique, émotionnel et financier de l'infertilité peut blesser la relation.

causes de sous-fertilité

Le terme «sous-fertilité» peut être préférable au terme «infertilité», car la plupart des obstacles à la conception sont relatives plutôt qu'absolues et dans environ 25% des cas, aucune cause n'est trouvée.
L'infertilité peut être due à des problèmes avec un ou les deux partenaires. La baisse naturelle de la fécondité féminine avec l'âge et l'augmentation de l'âge maternel sont également associées à des risques obstétriques accrus et au risque de fausse couche. Cela devrait être noté par les femmes qui choisissent de retarder leur famille.

Options disponibles

Une variété d'options sont largement disponibles en Afrique du Sud, et diverses techniques populaires offrent un taux de réussite plus élevé pour les personnes éprouvant des problèmes de conception.

Quelle technique est conseillée dans le cas spécifique du patient dépendra largement de la cause de l'infertilité, et en tant que facilitateur de voyage médical, nous vous mettrons en contact avec les meilleurs médecins disponibles pour être en mesure de prendre la décision la mieux informée.

Parcourez ci-dessous pour un aperçu des traitements de fertilité en Afrique du Sud.


Insémination intra-utérine (IIU)

Insémination-intra-utérine-en-afrique-du-sud

Pendant les rapports sexuels normaux, seulement une petite quantité de spermatozoïdes parvient à l'utérus de la femme et dans les trompes de Fallope où la fécondation a lieu.

L'insémination intra-utérine (IIU) insère de grandes quantités de spermatozoïdes les plus performants directement dans l'utérus d'une femme, augmentant ainsi les chances de fécondation.

La procédure en Afrique du Sud peut être complétée en une semaine, elle est indolore et sans anesthésie.

Comment est elle effectué?

➥ La procédure pourrait commencer par un cycle de stimulation ovarienne, pour s'assurer que le corps de la mère produit un plus grand nombre d'ovules que d'abitude
➥ Un échantillon du sperme du père sera recueilli et lavé, en sélectionnant le plus sain et le plus performant
➥ Les spermatozoïdes seront placés dans l'utérus avec un tres mince tube en plastique flexible qui passe dans le col de l'utérus
La procédure est généralement indolore et ne nécessite que quelques minutes.
Quelques femmes connaîtront des crampes menstruelles temporaires. Toutes les activités normales peuvent être reprises après la procédure.

Quand est-ce indiqué?

IIU est un traitement commun pour l'infertilité masculine, et peut être considéré comme une option dans les groupes suivants:
➥ Les personnes qui ne peuvent pas avoir de rapports sexuels
➥ Les personnes ayant des conditions particulières qui doivent être examinées par rapport à la conception, par exemple de lavage du sperme où le père est séropositif
➥ Les personnes dans les relations de même sexe, en utilisant le sperme de donneur

Quel sperme peut être utilisé?

Le sperme peut être fourni par le partenaire de la femme ou un donneur.
Alors que la loi sud-africaine oblige le donneur de sperme à rester anonyme, les donneurs sont testés pour les agents sexuellement transmissibles (y compris le VIH) et les maladies génétiquement héréditaires, et des généralités telles que l'âge, la race, la profession, les antécédents médicaux sont collectées de que la mère éventuelle puisse choisir un donneur de son choix.

Quel est le taux de réussite?

Statistiquement, lors de rapports sexuels normaux, le couple a une possibilité de 5% de générer une grossesse. Le taux de succès de l'IIU est considérablement plus élevé, entre 10% et 15% par cycle.Pour cette raison, les médecins peuvent essayer trois à quatre cycles, pour atteindre un taux de réussite cumulé de 40% à 60%.Si les tentatives ne déclenchent pas une grossesse, le médecin recommandera probablement des méthodes plus avancées qui offrent un taux de réussite plus élevé, comme la fécondation in vitro.

Combien ça coûte?

Le coût de l'insémination intra-utérine est de plus ou moins 550 € par cycle, soit environ la moitié du coût de la procédure aux Etats-Unis ou en Europe.
Cela en fait la technologie de reproduction assistée la moins chère disponible, mais la valeur réelle doit être lue conjointement avec le taux de réussite de la procédure.
La clinique de fertilité peut prescrire 3 à 4 cycles pour avoir une chance significative de tomber enceinte, donc vous devrez prévoir au moins 2 200 € pour obtenir une chance statistique comparable à la fécondation in vitro.
Bien que la procédure puisse être un bon premier pas vers les traitements de fertilité, les patients internationaux pourraient ne pas trouver l'IIU la solution la plus économique, car le coût des vols de retour répétés dans le pays aura un impact significatif sur le coût total.

la fécondation in vitro

la-FIV-en-Afrique-du-Sud

La fécondation in vitro est une procedure de procréation médicalement assistée et de transfert d'embryons la plus largement effectuée, notamment en raison du taux de réussite élevé par rapport aux autres procédures de fertilité.Elle pourrait être considérée pour les couples qui ont essayé de concevoir sans succès pendant deux ans, et qui ont été diagnostiqué avec l'un des suivants:
➥ Tubes de Fallope endommagés ou bloqués
➥ Endométriose sévère
➥ Infertilité masculine
➥ Age de reproduction avancé
➥ Infertilité inexpliquée

Quelles sont les étapes?

[1] Le processus commence par un traitement pharmacologique hormonal pour induire les ovaires à produire plus d'ovules que d'habitude.
[2] Lorsque les ovules se sont formés, ils sont récoltés avec une petite opération effectuée sous anesthésie partielle.
[3] Chaque ovules est ensuite mélangé avec le sperme par l'embryologiste dans un laboratoire, pour faciliter la fécondation.
[4] L'embryon fécondé est ensuite cultivé dans un environnement protégé pendant plusieurs.
[5] Certains des embryons qui se sont formés sont ensuite placés dans l'utérus de la femme à l'aide d'un tube en plastique fin passé à travers le col de l'utérus.
[6] Les embryons restants peuvent être congelés pour d'autres tentatives de fécondation in vitro.

C'est douloureux?

Si la FIV est correctement effectué, il n’y aura pas de douleure. La mère peut ressentir des crampes, des nausées ou des étourdissements pendant le processus de stimulation, et une légère douleur dans l'utérus le jour suivant la récupération des ovules.
Nous avons entendu des histoires d'horreur sur la fécondation in vitro dans certains pays du tiers monde, mais elles étaient plus liées à des erreurs médicaux plutôt que de a la procédure elle-même.
Les médecins sud-africains sont très préoccupés par l'expérience du patient, et des médicaments appropriés sont prescrits afin d'éviter autant que possible la douleur ou le malaise.

Les bébés vont-ils être normaux?

Absolument!
Lorsque les clients nous contactent, parfois nous entendons des termes comme «bébé in vitro» et «bébé-éprouvette». Il n'y a pas une telle chose! Ces termes sont maintenant archaïques et associés à une mauvaise compréhension de la procédure: la FIV est juste le moyen par lequel un couple peut obtenir une grossesse, qui se développera et progressera comme toutes autres grossesses.
La première personne conçue avec la technique in vitro est née en Angleterre en 1978, et jusqu'à maintenant plus de 5 millions de personnes sont nées grâce à des techniques de fécondation artificielles. En 2017, environ 500 000 bébés ont été conçus grâce à la procédure in vitro, et ce nombre ne cesse de croître. Il y a maintenant assez d'informations pour dire que la procédure, si elle est correctement effectuée, ne représente aucun risque de santé ni pour la mère ni pour l'enfant.

Combien ça coûte?

coût-de-la-FIV-en-Afrique-du-SudLa fécondation in vitro a un prix élevé dans le monde entier, ce qui en fait une procédure pas pour les poches de tout le monde.
Heureusement, le coût en Afrique du Sud est très abordable par rapport à d'autres destinations de première classe, comme les États-Unis ou certains pays européens.
Chaque cycle de fécondation est différente de l'autre, car le patient est suivi de très proche et les médicaments prescrits peuvent varier considérablement à chaque jour.
Cela dit, le coût de la FIV en Afrique du Sud commence à partir de 2 700 € .
En termes locaux, la procédure est très coûteuse, mais la dévaluation de la monnaie sud africaine rend la procédure très abordable pour les patients internationaux.
Nous recommandons généralement à nos clients de prévoir un budget d'au moins 4 000 € - y compris l'hébergement.
Vous pouvez envisager deux cycles, car le deuxième cycle, avec des embryons congelés, peut être effectué à un coût beaucoup plus bas, environs 1 200 €, et il suffit 1 semaine de séjour dans le pays seulement.

Quel est l'âge maximum?

En Afrique du Sud, les cliniques de fertilité sont plus détendues sur l'âge de la mère que dans les autres pays du premier monde.
Alors que l'âge de coupure pour les cliniques les plus réputés est 49, il est recommandé de ne pas attendre trop longtemps que la fertilité féminine diminue statistiquement à partir de l'âge de 38 ans.
Si vous êtes à un âge avancé, vous voudrez peut-être considérer une donneuse d'ovocytes.
Les femmes à la fin de la quarantaine ne produisent généralement pas beaucoup d'embryons de bonne qualité, ce qui exclut la possibilité de congélation des embryons et, par conséquent, l'opportunité d'un second cycle de FIV à une fraction du coût.

Quelle est la possibilité de jumeaux?

Beaucoup de clients nous interrogent sur la possibilité d'avoir des jumeaux.
Statistiquement, la conception traditionnelle comporte une possibilité de 2% de naissance jumelle.
Avec la fécondation in vitro, au moins deux embryons de la meilleure qualité sont transférés dans l'utérus; combiné avec le fait que les embryons de bonne qualité sont liés à une possibilité accrue de naissance jumelle, la possibilité statistique d'avoir des jumeaux avec la fécondation in vitro monte au 20%.

Injection intracytoplasmique (ICSI)

ICSI-en-afrique-du-sud

L’injection de sperme intracytoplasmique (IntraCytoplasmic Sperm Injection - ICSI) est le processus par lequel un seul spermatozoïde est injecté directement dans l’ovule.
L'ICSI peut être le meilleur remède pour les couples où le partenaire masculin a déjà été considéré comme infertile, car très peu de bons spermatozoïdes sont nécessaires pour une fécondation réussie.
La procédure doit être envisagée pour les personnes présentant des déficits de qualité du sperme, lorsqu'un cycle de FIV précédent a échoué en raison de la mauvaise qualité de l'embryon fécondé.

Comment est-il effectué?

ICSI est une procédure de précision, qui est effectuée avec les étapes suivantes:
➥ Le sperme collecté est lavé en laboratoire par l'embryologiste
➥ Le sperme le plus performant et le plus sain est récupéré avec une aiguille creuse très fine
➥ L'aiguille est ensuite soigneusement insérée à travers la coquille de l’ovule et placé dans le cytoplasme
➥ Le sperme est injecté dans le cytoplasme, et l'aiguille est soigneusement enlevée
À chaque ICSI, un certain nombre d’ovules sont fécondés et les meilleurs embryons sont surveillés de près pour être transférés.
De là, les étapes suivies sont les mêmes que pour la FIV.

Quelle est la difference entre ICSI et FIV?

La différence entre la FIV et l'ICSI est que pendant la première, l'ovule et le sperme sont laissés dans un environnement contrôlé pendant la nuit pour que la fécondation se produise, tandis que la fécondation ICSI est guidée en sélectionnant les meilleurs spermatozoïdes de l'échantillon prélevé.
Le résultat final est que l'ICSI offre des chances accrues d'une grossesse car la sélection précise du sperme utilisé peut générer un embryon de meilleure qualité.

Combien ça coûte?

En Afrique du Sud, le coût moyen d'un cycle de fécondation in vitro commence à partir de 2 700 €.
Le montant varie en fonction de la dose de stimulation hormonale dont vous aurez besoin et de la clinique que vous choisirez.
Dans le passé, le prix de l'ICSI était auparavant plus élevé, mais de nos jours, toutes les cliniques modernes offrent l'ICSI inclus dans le prix de la FIV.

Quel est le taux de réussite?

Statistiquement, 70% à 85% des ovules injectés avec la méthode ICSI donnent des embryons fertilisés.
Cela dit, le taux de grossesse éventuel sera le même que celui d'un cycle de FIV. ICSI peut vous aider à contourner la qualité du sperme ou des problèmes de quantité, et le médecin vous informera quand l'ICSI est nécessaire

Don d'ovocytes

don-ovules-en-Afrique-du-Sud

Malgré les traitements de fertilité avancés disponibles aujourd'hui, certains couples peuvent encore rencontrer des difficultés à concevoir en raison d'un facteur d'ovocytes.
Dans de tels cas, les ovules du patient ne peuvent pas être utilisés pour créer des embryons sains, et le don d'ovocytes est entrepris.
De plus, le don d'ovules, combiné à la maternité de substitution gestationnelle, est une excellente option pour la construction de la famille pour les hommes gais et les couples qui souhaitent avoir un enfant biologique.
Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une femme ne peut pas utiliser ses propres ovocytes pour concevoir un enfant. Dans certains cas, la femme peut ne pas avoir d'ovules: ses ovaires peuvent avoir été retirés d'une opération précédente, ses ovaires peuvent avoir été endommagés pendant le traitement du cancer ou elle peut avoir connu une ménopause précoce ou avoir une réserve ovarienne diminuée.
Dans d'autres cas, une femme peut ne pas avoir assez d'ovules ou être de mauvaise qualité ou être atteinte d'un trouble génétique spécifique.
Quelle que soit la raison, le don d'ovules peut être un traitement de fertilité efficace pour les femmes qui ne peuvent pas concevoir avec leurs propres ovocytes.

Comment est-il effectué?

Dans le cas du don d'ovules, les embryons sont conçus en utilisant des ovocytes provenant d'une jeune donneuse d'ovules.
Afin de maximiser les taux de réussite pour les parents visés, la donneuse subit une stimulation ovarienne avec des médicaments injectables et plusieurs ovules sont produits.
Simultanément, l'utérus de la mère éventuelle est préparé pour l'implantation.
Comme dans un cycle standard de fécondation in vitro, les ovules sont ensuite prélevés sur la donneuse et fécondés en laboratoire avec le sperme du père.
Les embryons sont ensuite transférés dans l'utérus du receveur afin qu'elle puisse mener la grossesse.

Quand est-ce indiqué?

Voici quelques raisons d'utiliser des ovocytes de donneuses:
➥ Cycles de FIV infructueux répétés impliquant une mauvaise qualité de l'ovocyte ou de l'embryon
➥ Un risque de transmission d'un trouble chromosomique ou génétique
➥ Mauvaise réponse ou diminution de la réserve ovarienne
➥ Ménopause précoce
➥ Enlèvement des ovaires

Politique de confidentialité

Le don d'ovules en Afrique du Sud est anonyme et strictement confidentiel.
Les donneurs d'ovocytes et les parents bénéficiaires ne se rencontrent jamais, et les noms ou les détails ne sont pas échangés.
Il n'y a pas de registre central des donneurs disponible pour la consultation publique.
Le don d'ovules est géré selon des directives strictes et des procédures protocolaires contenues dans les règlements de la Société sud-africaine de médecine de la reproduction et d'endoscopie gynécologique (SASREG)

Congélation des ovules et des embryons

congelation-embryons-en-Afrique-du-Sud

La congélation d'embryons et d'ovules est une partie très courante du processus de FIV et d'ICSI. La congélation d'embryons de bonne qualité en excès permet le transfert de moins d'embryons dans le cycle stimulé.
Le processus fournit aux patients une «sauvegarde» si le transfert embryonnaire initial n'entraîne pas une grossesse, à un coût beaucoup plus bas que de recommencer la procédure, et souvent avec un minimum de médicaments.
Les transferts d'embryons congelés ont permis à de nombreux parents d'être aidés à réaliser une grossesse à partir d'une seule stimulation ovarienne et, dans certains cas, à réaliser plus d'une grossesse à partir du même cycle stimulé.

Comment est-il fait?

Les embryons peuvent être congelés à n'importe quel stade de développement pendant le processus de fertilisation assistée.
Les ovules fécondés peuvent être congelés dès un jour après une procédure de prélèvement d'ovocytes, mais il est plus fréquent de permettre aux embryons de se développer pendant un certain nombre de jours avant de les congeler afin que seuls les meilleurs embryons puissent être sélectionnés.
Les embryons tolèrent très bien la congélation et un pourcentage très élevé devrait survivre au processus.

Taux de réussite

Les taux de grossesse avec des embryons congelés / décongelés sont aussi bons que les taux de grossesse pour les embryons qui ont été transférés frais sans jamais être congelés.
La congélation des ovules peut également être pratique pour effectuer un deuxième cycle de fécondation in vitro ou une seconde grossesse sans que le partenaire mâle doive voyager plusieurs fois.

Combien ça coûte?

Les coûts de congélation des embryons en Afrique du Sud peuvent varier énormément selon la clinique de fertilité que vous choisirez.
Selon le nombre de lots que vous déciderez de congéler, le coût pourrait commencer à partir de 300 € de frais d'initiation plus 15 € par mois.